eef Sas

Capturons l’énergie du vent

LES ENJEUX

Le développement des énergies renouvelables constitue l’une des priorités majeures en matière de transition énergétique. Après les objectifs dits des « 3×20 », la commission européenne s’est fixée un nouveau but avec l’atteinte de 27% de la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute à l’horizon 2030.

Avec une volonté du gouvernement d’avoir un bouquet énergétique varié et de qualité, la France s’est fixée un objectif ambitieux : le développement de 19 000 MW en termes d’éolien terrestre à l’horizon 2020.

Une énergie inépuisable basée sur l’utilisation ancestrale du vent, l’éolien produit un courant propre et sans émission de gaz à effet de serre. La technologie ne cesse de se perfectionner : toujours plus silencieuses, les éoliennes sont aujourd’hui plus puissantes, leur efficience a été multipliée par dix en dix ans.

Au-delà de ses atouts environnementaux, l’éolien permet de créer de nouveaux emplois liés aux métiers de développement, de la construction et de l’exploitation-maintenance de ces nouveaux moyens de production. Il contribue également au développement économique local.

DEVELOPPEMENT

eef Sas développe des projets éoliens depuis la phase d’étude d’opportunité jusqu’à l’obtention des autorisations administratives nécessaires à l’installation d’un parc.

La phase de développement peut durer en moyenne 5 ans. La phase d’étude d’opportunité appelée phase de prospection, nous permet d’identifier des sites potentiellement favorables à l’implantation d’éoliennes. Avec accord de principe des acteurs locaux (élus, propriétaires, exploitants), la phase de développement peut commencer.

La phase de développement est constituée d’une phase d’études détaillées, suivi d’une phase de concertation qui permettra de commencer la phase d’instruction et d’obtention des autorisations. Une fois les autorisations obtenues, eef Sas met en place la phase de financement afin de réaliser la phase de construction.

Le parc éolien peut alors être exploité de 20 à 25 ans, en bénéficiant d’un suivi de maintenance pendant toute la durée de la phase d’exploitation. Au terme de cette période, les éoliennes sont démantelées et le site est remis dans son état naturel, c’est la phase de démantèlement.

eef Sas et ses ingénieurs cartographes travaillent avec des logiciels de cartographie identifiant les zones propices à l’éolien, à savoir des zones libres de contraintes majeures et règlementaires (radar, zone militaire, zone environnementale ou paysagère proscrite, etc.).

Une fois cette zone d’étude identifiée, eef Sas prend contact avec les différents acteurs locaux (élus, propriétaires, exploitants, communauté d’agglomération, syndicat d’électricité local, etc.) afin de présenter la zone d’étude. Grâce à son maillage local, eef Sas est également directement sollicité par ces mêmes acteurs.

Suite à un accord de principe ou à une délibération du Conseil Municipal de la commune concernée, autorisant le lancement de l’étude détaillée de faisabilité, ainsi que des promesses de bail conclues avec les propriétaires et exploitants pour une durée de 5 ans, eef Sas peut alors assurer la réalisation de la phase de développement.

Les promesses de bail contiennent une option qui permettra par la suite de les transformer en baux définitifs dès l’obtention des autorisations purgées de tous recours.

⇨ Evaluation énergétique
eef Sas commence les études de faisabilité par une évaluation précise de la ressource en vent. A l’aide d’un mât de mesures installé sur le site, eef Sas va collecter des données à différentes hauteurs, vitesses et directions de vents sur une période de plusieurs mois.
Cette étude va avoir pour objectif de déterminer le type d’éolienne le plus adapté à cette ressource (en terme de hauteur, de diamètre du rotor, de puissance, etc.) et permettra ainsi d’optimiser l’implantation du parc. Cette analyse est indispensable pour estimer la faisabilité économique du projet.
eef Sas bénéficie des avantages des technologies eno energy dont la plateforme 3.5MW conçue spécialement pour les sites turbulents, (extension de parc, milieu forestier, etc.) permet d’optimiser des sites avec des capacités d’accueil réduites.

⇨ Etude d’impact ICPE
Afin de déposer une demande d’autorisation administrative (permis de construire et autorisation d’exploitation) à la préfecture, eef Sas doit étudier les impacts éventuels sur l’environnement.
Les parcs éoliens sont soumis à la règlementation des Installation Classées pour la Protection de l’Environnement, l’ICPE. La règlementation prévoit plusieurs volets d’études détaillées : paysage, faune, flore, habitat, acoustique, danger, hygiène et sécurité. (cf. page Règlementation)

⇨ Etude technique
Au-delà du respect des règlementations, eef Sas doit s’assurer que le projet est réalisable techniquement. L’étude technique se porte donc sur la solution de raccordement électrique, transport, accès, etc.

Ces études sont menées avec la participation d’un comité de pilotage composé d’acteurs locaux afin de prendre en compte toutes les contraintes locales, d’envisager différents scenarii et de répondre aux attentes de la population locale.

La phase de concertation permet à la population locale de donner son avis sur les résultats d’études et le montage du projet. Différentes méthodes de concertation sont envisagées selon les projets.

A l’issue de toutes ces démarches, le projet est alors optimisé et définitif. L’autorisation unique peut donc être déposée.

La phase d’instruction est d’une durée règlementaire de 10 mois. Le dossier est étudié par l’ensemble des services de la préfecture, DREAL, SDAP, DRAC, DGAC, Armée, etc. Ces services compétents remettent un avis au préfet sur la faisabilité du projet. Lors de cette phase d’instruction, une période d’enquête publique permet une nouvelle fois à la population locale de donner son avis sur le projet.

Ainsi, grâce aux résultats de l’enquête publique et le retour des services, le préfet peut statuer sur l’acceptation du projet.

Une fois les autorisations accordées et purgées de tous recours, eef Sas procède à la phase de financement des projets. Grâce à eno energy, la maison mère allemande, eef Sas bénéficie de très bonnes relations auprès des instituts bancaires et assureurs allemands qui présentent des conditions intéressantes.

Cependant, eef Sas fait appel aux institutions françaises afin de tisser davantage son maillage local.

La construction d’un parc éolien se déroule en moyenne sur une période de 10 à 24 mois. eef Sas réalise la maîtrise d’ouvrage et fait appel à des sociétés prestataires pour réaliser les différents lots de la construction, à savoir : la voirie, les fondations, le raccordement électrique et les interconnexions du parc. Le montage des machines est réalisé en 3 mois suivi d’une série de tests à la mise en service.

Après les tests satisfaisants de connexion et l’inspection de conformité validée, le parc est alors prêt à exploiter l’énergie du vent pendant 20 à 25 ans et produire de l’électricité qui sera revendue aux distributeurs. Le marché français bénéficie encore jusqu’en 2018 d’un tarif préférentiel fixe contracté avec EDF Obligation d’Achat.

eno energy prend donc le relais lors de la phase d’exploitation et réalise la maintenance complète du parc, curative et préventive en garantissant un taux élevé de disponibilités des machines afin de ne pas interrompre la production des machines.

eef Sas garde la gestion technique et commerciale du parc et assure une relation de long terme avec les acteurs locaux.

A l’issue de l’exploitation du parc éolien, les éoliennes sont démantelées et recyclées presque entièrement car elles sont principalement composées des matériaux suivants : cuivre, fer, acier, aluminium, plastique, zinc, béton …

Le démantèlement d’une installation éolienne comprend :

  • Le démontage de l’éolienne.
  • Le démontage des équipements annexes.
  • Le démantèlement du poste de livraison.
  • L’arasement des fondations.
  • La réhabilitation des chemins d’accès aux éoliennes.

Cependant, il peut être envisagé de poursuivre l’exploitation du site en installant de nouvelles éoliennes. Dans ce cas, c’est un nouveau projet qui recommence !

REGLEMENTATION